Lutter contre la canicule en ville : 3 idées à tester

3 solutions pour lutter contre la canicule en ville

Air irrespirable, températures galopantes : cet été, les métropoles ont une fois de plus subi de fortes chaleurs. Au sein des collectivités, une question est inévitable : comment lutter contre la canicule en ville ? Pour mieux se préparer à l’arrivée des prochaines températures estivales, des solutions existent. Découvrez 3 initiatives à tester !

Installer des poumons verts en ville

 
Tout d’abord, il s’agit de lutter contre les « canyons urbains », ces îlots de chaleur bloqués dans les rues qui emmagasinent jusqu’à 90 % du rayonnement solaire. Des bâtiments végétalisés et des espaces verts agissent comme des climatiseurs naturels qui pourraient faire descendre la température de 2° C (1). Les experts se mobilisent et des initiatives poussent…

  • À Milan, deux tours entièrement arborées ont remporté le prestigieux International Highrise Award en 2014.
  • À Paris, des jardins ont été aménagés sur des toits d’immeubles.
  • À Lyon, 12 colonnes végétalisées ont été installées en façade d’un parking… et ce ne sont que des exemples !

Objectif zéro carbone en 2050 : optez pour l’urbanisme vert !

L’utilisation de l’eau sous toutes ses formes !

 
Mourir de chaud n’est pas une fatalité ! Faisant écho à l’adage « l’eau, c’est la vie », Carpentras et Paris font partie des villes qui ont fait le choix d’installer des brumisateurs (2). Une solution simple à mettre en œuvre et économique pour lutter contre la canicule en ville. De la même manière, les bassins et les fontaines sont des aménagements utiles face à de fortes chaleurs.

Vous voulez un exemple ? Au début des années 2000, Séoul a remis à l’air libre l’une des rivières au dessus de laquelle passait une autoroute. Et les résultats sont là : devenue véritable poumon vert de la capitale coréenne, la présence de la rivière abaisse la température de 3 à 5 degrés dans ses alentours par rapport à une artère parallèle ! (3)

Découvrez aussi 4 projets d’éco-urbanisme à connaître !

Les américains voient la vie en blanc

 
Repeindre les grandes artères des villes en blanc pour limiter la réflexion de la lumière ? Il fallait y penser ! À Los Angeles, l’expérience des « cool pavements » semble prometteuse. Car oui, le bitume noir des chaussées emmagasine 80 à 95 % de la lumière solaire…

Reste à expérimenter l’usure de la peinture sur les routes. En 2010, New-York avait déjà fait couler de l’encre avec le célèbre « white roof project », qui consistait à blanchir les toits de la ville (3).

Pour aller plus loin : et si vous passiez à l’urbanisme solaire ?

Pour les années à venir, les autorités prévoient des épisodes de canicule en ville de plus en plus longs. La qualité de vie, la santé des habitants et la biodiversité dépendent avant tout des aménagements mis en place par les collectivités : à vous d’anticiper !

(1) Franceinfo, Canicule, comment rafraîchir les villes
(2) France Bleu, Canicule, la mairie de Carpentras installe des brumisateurs dans la rue
(3) Landscape performance series, Cheonggyecheon Stream Restoration Project
(4) Sud Ouest, À Los Angeles, de la peinture blanche sur les routes contre la chaleur

Crédit photo : Fotolia / Sayan

Un commentaire

  1. toit-vegetalise.fr   •  

    Bravo à Lyon, Paris, Strasbourg et d’autres villes encore… pour leurs projets de réinstaller des poumons verts et ainsi de créer des îlots de fraicheur en villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *