Éclairage public et ville verte : de nouveaux enjeux pour les collectivités

Éclairage public et ville verte : de nouveaux enjeux pour les collectivités

Indispensable pour sécuriser, éclairer et baliser les espaces extérieurs, l’éclairage public joue un rôle essentiel dans les collectivités, notamment lorsqu’elles veulent devenir ville verte. Seulement, le mobilier urbain, s’il est mal dimensionné, est aussi source de nuisance lumineuse et de dépense énergétique. Alors, comment réduire l’empreinte écologique tout en garantissant un espace public bien éclairé ? On fait le point sur la question avec la collaboration de Marie-Pierre Alexandre, directrice générale de l’Association Française de l’Éclairage.

Installations d’éclairage public : que dit la réglementation ?

Les textes en vigueur

Aujourd’hui, deux catégories d’obligations coexistent, induisant plusieurs types de coûts pour les collectivités.

  • Les obligations issues de la loi de transition énergétique (1) et de la loi pour la reconquête de la biodiversité (2) visent à réduire les nuisances lumineuses. Elles regroupent les Plans Climat-Air-Energie Territoriaux (PCAET), les Schémas Régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADETT), la loi open data et l’obligation d’extinction des enseignes lumineuses – dont la dernière étape prendra effet en juillet 2018 (voir les fiches de l’AFE Eclairage dans les collectivités).
À noter
En octobre 2017, le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé mener une réflexion sur la lutte contre la pollution lumineuse afin d’intensifier les actions.
  • Les obligations techniques de rénovation concernant la gestion du parc, qui regroupent la réglementation DT-DICT (3) et la norme NF C17-200 (4). Cette dernière, qui traite de la sécurité des installations électriques extérieures, n’est pas obligatoire.

Des impacts jusque dans les 5 ans à venir

Dans les années à venir, plusieurs réglementations françaises et européennes vont impacter les collectivités, impliquant la rénovation des installations obsolètes et énergivores. Les pôles urbains seront les premiers concernés par ces obligations, tandis que les petites collectivités verront leur échéance s’étendre à 2025.

De nouveaux critères de performance à prendre en compte

La France recense près de 10 millions de points lumineux qui permettent de sécuriser l’espace et de valoriser le patrimoine des villes. Cependant, ces installations sont majoritairement obsolètes, sources de nuisances lumineuses et de déperditions économiques. Aujourd’hui, 40 % des luminaires ont plus de 25 ans ! Et si l’Union Européenne lutte contre la pollution générée par les milliers de lampes ballons fluo encore en fonctionnement, aucun critère de performance obligatoire n’existe pour les installations d’éclairage. Pour avoir certaines exigences, il convient alors de se tourner vers les normes.

  • La norme NF EN 13 201 (5) fixe des performances minimales suivant la catégorie de la voie et le créneau horaire. On parle alors d’« éclairer juste » afin de garantir la sécurité des déplacements une fois la nuit tombée.Pour les installations électriques connectées au réseau, la norme NF C17-200 (4) prescrit des protections contre les perturbations de tensions.
À noter
Un ULOR (indice de flux lumineux émis vers le ciel) égal à zéro est un critère minimal d’exigence qu’une collectivité doit respecter. C’est incontournable, d’autant plus si celle-ci veut s’affirmer en tant que ville verte !

L’éclairage LED, avenir d’une ville verte ?

Finie l’époque des lampes au mercure, place à l’éclairage LED ! Le développement de cette technologie est encouragé par la réglementation européenne : en 2016, plus de 80 % des nouveaux projets d’éclairage ont d’ailleurs été réalisés en LED.

Cette nouvelle technologie d’éclairage nécessite une approche spécifique : les LED n’ont pas la même puissance, ni le même flux que les anciennes sources incandescentes. Il est donc nécessaire de revoir le projet d’éclairage pour chacun des points lumineux à remplacer. Pour l’éclairage routier, par exemple, des LED mal positionnées peuvent créer un halo éblouissant pour les conducteurs…

Afin de faciliter les nouveaux projets d’éclairage, le guide AFE 2017 Éclairage public (6) détaille une méthode permettant que chaque point lumineux soit dimensionné énergiquement et photométriquement pour réduire les nuisances lumineuses et l’énergie nécessaire à l’installation.

Grâce aux LED, on constate également une réduction de la consommation électrique de l’installation. Attention, cependant : pour analyser l’investissement dans sa globalité et réduire le coût des abonnements, il faut prendre en compte l’achat, la consommation et la maintenance sur une durée de 10 ans.

Et si vous passiez à l’urbanisme solaire, une solution économique et écologique ?

Évolution de l’éclairage public : comment s’informer ?

Composée d’adhérents et de professionnels, l’Association Française de l’Éclairage – dont les adhérents publics et privés gèrent plus de 5 millions de points lumineux en éclairage public – édite des documents sur tous les sujets clés pour le secteur. Elle organise également des rencontres régulières sous forme de colloques et de congrès. Pour des maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, c’est l’occasion de venir présenter leurs retours d’expérience et les solutions éprouvées sur le terrain.

L’association s’adresse également directement aux collectivités à travers les groupes de travail AFE Métropoles et AFE Collectivités. Pour participer à l’un d’entre eux, il suffit d’envoyer un mail !

Vous souhaitez que votre collectivité devienne une ville verte ?
Retrouvez tous nos articles sur le sujet !

Concilier sécurité, visibilité, animation nocturne et ville verte n’est pas chose facile : face aux enjeux écologiques et économiques, la modification de certaines installations électriques s’impose. Si certaines interrogations persistent, n’hésitez pas à vous tourner vers l’AFE !

Merci à Marie-Pierre Alexandre pour son expertise sur le sujet et les chiffres fournis.

Crédit photo : Freepik – victor217

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *