4 projets fous d’éco-urbanisme à connaître

Urbanisme vert : découvrez 4 projets d'éco-urbanisme

Le béton et la pollution qui envahissent nos villes ne sont plus une fatalité ! Du moins, pas tant que des architectes, des collectifs et des agro-écologistes continueront de manier (avec brio) végétalisation et urbanisation. La preuve en 4 projets d’éco-urbanisme à découvrir…

À lire également :
Éco-urbanisme, quelles règles pour la végétalisation des bâtiments ?

1/ Les tours-forêts de Nankin, en Chine

 

Ce projet de « forêt verticale » a été imaginé par l’architecte italien Stefano Boeri et sortira de terre en 2018, à Nankin, grâce à un promoteur d’État (1).

Les « Nanjing Green Towers » vont mesurer 200 et 108 mètres. Et pour arborer fièrement leur nom, elles seront entièrement recouvertes de végétaux : 1 100 arbres, 2 500 arbustes et plantes grimpantes. Les végétaux absorberont 25 tonnes de CO2 pour rejeter entre 60 et 65 kg d’oxygène par jour !

Vous l’aurez compris, l’objectif est d’apporter un peu d’air pur au cœur de cette grande agglomération chinoise… et d’insuffler cette idée d’urbanisme vert au reste du pays.

2/ Hyperions, au cœur de New Delhi en Inde

 

Hyperion, c’est le nom du séquoia le plus haut du monde. À ne pas confondre avec Hyperions, le futur écoquartier de New Delhi qui verra le jour en 2020. Le projet, pensé par l’agro-écologiste hindou Amlan Kusum, est développé par l’architecte belge Vincent Callebaut (2).

Hyperions est un village écologique qui accueillera six « tours-jardins » maraîchères dotées de cultures hydroponiques, de capteurs solaires photovoltaïques et thermiques.

Avec de tels dispositifs, le village pourra offrir une pleine autonomie en électricité et en nourriture à ses habitants. L’objectif est d’utiliser un système agricole artisanal pour ramener un peu de nature en ville et protéger l’environnement.

3/ Une vallée agricole… aux portes de Paris

 
20 km d’autoroute séparent l’aéroport de Roissy à la Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris. 20 km bordés de talus négligés, de grisaille et de pollution. Mais peut-être plus pour longtemps…

InVivo, géant français de l’agriculture, voudrait transformer ce paysage en 5 000 ha de verdure. Un espace où l’on pourrait trouver des cultures de céréales, des vergers ou encore des vignes afin de nourrir la population locale… L’idée est aussi de dépolluer l’air et de développer la biodiversité en installant murs végétaux et autres plantes épuratives sur les toits des immeubles (3).

Aux dernières nouvelles, InVivo rendait une étude détaillée à Paris Île-de-France Capitale Économique en mai dernier. Ils attendent le feu vert !

Découvrez aussi : Quelles sont les villes les plus vertes de France ?

4/ Des jardins flottants à Rennes

 

#jardinsflottants enfin à #rennes que 2 mais c"est un début.

A post shared by judith corsini (@guerraultcorsini) on

Ce sont les habitants de Rennes qui ont eu cette idée dans le cadre de la Fabrique Citoyenne. En guise de tests, deux premiers jardins flottants ont été installés en mai 2017 par la Direction des Jardins et de la Biodiversité de la ville. Le véritable projet se jettera à l’eau au cours du printemps 2018 (4).

Ces jardins flottants sont des radeaux végétalisés composés d’un structure de flottaison et d’une structure de plantation. Comme dans un système de culture hydroponique, les végétaux puisent eau et nutriments directement dans la Vilaine.

De tels dispositifs permettent d’embellir le fleuve mais aussi créer de nouveaux habitats pour la faune et la flore de la ville…

Pour aller plus loin : Comment l’aquaponie peut-elle révolutionner la culture en ville ?

Des projets fous ? Peut-être, mais lorsqu’il s’agit de replacer la nature au cœur des villes, les graines de folie sont les bienvenues !
 

(1) Le Figaro, La Chine s’apprête à accueillir ses premières tours-forêts, 2017
(2) Konbini, En Inde, l’immeuble écologique du futur se construit, 2016
(3) Le Parisien, Ce projet fou d’une vallée agricole le long de l’autoroute A1 entre Paris et Roissy, 2017
(4) Unidivers, Rennes, Les jardins flottants arrivent sur la vilaine, 2017

Crédit photo : Unsplash / 贝莉儿 NG

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *