Le glossaire technique de l’entretien d’un terrain de sport

Le vocabulaire à connaître sur l'entretien d'un terrain de sport

L’entretien d’un terrain de sport, c’est tout un art ! Il faut bien sûr connaître les différences entre la pelouse naturelle et la pelouse synthétique, leurs exigences, les outils qui existent et leurs spécificités… Mais ce n’est pas tout : entretenir un terrain de sport demande un certain vocabulaire. Voici les termes techniques à connaître sur le bout des doigts !

  • Aération

Pour entretenir une pelouse naturelle, l’aération consiste à effectuer – à l’aide de couteaux ou de broches – des perforations de 8 à 10 cm de profondeur, à intervalles réguliers. Cette opération stimule le développement des racines, favorise la pénétration de l’eau, de l’air, des fertilisants et privilégie le travail des micro-organismes. La densité de l’aération – c’est-à-dire le nombre de perforations par mètre carré – doit être défini contractuellement.

  • Arrosage

L’arrosage sert à fournir de l’eau à la pelouse en humidifiant le terrain de sport, sans excès et de façon homogène, sur toute la profondeur où se trouvent les racines du gazon naturel.

  • Brossage

Le brossage permet de limiter l’aplatissement des fibres du gazon synthétique et de répartir de façon homogène les matériaux de remplissage.

  • Carnet d’entretien

Le carnet d’entretien est un document remis par l’entreprise ayant construit le terrain de sport. Il détaille les opérations d’entretien nécessaires pour assurer la pérennité de l’ouvrage.

  • Carottage

Le carottage est une des solutions les plus efficaces pour lutter contre la formation de feutre et aérer le sol d’un terrain de sport. Il consiste à effectuer, à intervalles réguliers et en extrayant des carottes de terre, des perforations de 8 à 10 cm de profondeur dans une pelouse naturelle. Ces perforations de sable ou de carottes émiettées peuvent être remplies ou non.

  • Décompactage

Effectué à l’aide d’un décompacteur sur une profondeur de 10 à 25 cm, le décompactage d’un terrain de sport permet d’assouplir le sol d’un gazon naturel, d’améliorer la circulation de l’air, de l’eau et de favoriser l’enracinement. Le niveau de compression se mesure avec un pénétromètre. Après un décompactage, une période de repos – dont la durée varie en fonction de la profondeur et / ou de la qualité du substrat – est préconisée.

Sur un gazon synthétique, le décompactage assure la qualité d’absorption des chocs pour une pratique sportive optimale.

  • Découpe des bordures

La découpe des bordures s’effectue avec une bêche ou un coupe-bordure. Elle permet de marquer la délimitation des aires engazonnées d’une pelouse naturelle.

  • Défeutrage

Le défeutrage sert à extraire le feutre, les mousses et la végétation horizontale sur une profondeur allant de 0,5 à 2 cm – suivant l’épaisseur du feutre. Cette intervention permet d’empêcher l’accumulation des mousses et du feutre afin de densifier un gazon naturel par multiplication végétative.

  • Dépollution

Réservée au gazon synthétique, la dépollution consiste à extraire la partie superficielle du matériau de remplissage du terrain de sport pour ôter les particules fines, à l’aide d’un aspirateur.

  • Fertilisation

La fertilisation est l’action d’appliquer un engrais, au sol ou sur le feuillage, en vue d’assurer une croissance optimale du gazon semé, plaqué ou établi. Elle contribue à la pousse d’un gazon naturel dense, bien vert et résistant. La fertilisation doit être adaptée en fonction des conditions climatiques et de la composition chimique du sol.

  • Mulching

Sur un terrain de sport en gazon naturel, le mulching permet de laisser les déchets de tonte sous forme de fines particules : pour être efficace, cette opération qui s’effectue avec une tondeuse spécifique doit être régulière.

  • Nettoyage

Le nettoyage consiste à extraire la partie superficielle du matériau de remplissage d’un gazon synthétique pour en retirer les corps étrangers indésirables.

  • Regarnissage

Le regarnissage par semis permet de densifier un gazon naturel en place.

  • Remise en place des tacles

La remise en place des tacles permet de remettre un terrain de gazon naturel en état : elle doit être faite immédiatement après la pratique du sport.

  • Remplissage d’entretien

Le remplissage d’entretien consiste à ajouter des matériaux complémentaires sur le revêtement (sable, granulats d’élastomère, etc.) d’un gazon synthétique.

  • Sablage

Généralement réalisé après un décompactage ou une aération, le sablage vise à améliorer les qualités du sol d’un terrain de sport en gazon naturel.

  • Scalpage

Le scalpage d’un terrain de sport consiste à enlever une pelouse naturelle en place pour éliminer une très épaisse couche de feutre, retrouver d’anciens réseaux de drainage de surface et améliorer la planéité du sol. Généralement réalisée à l’intersaison, cette opération est préalable à la réinstallation d’un nouveau gazon. Le sol peut être enlevé sur une épaisseur allant de 1 à 6 cm.

  • Tonte

La tonte consiste en une coupe mécanique de la feuille d’un gazon naturel qui assure une surface de jeu praticable pour les utilisateurs, en fonction de la discipline et de la saison.

  • Top-dressing

Souvent couplé à un regarnissage, le top-dressing permet d’améliorer la micro-planéité d’un gazon naturel. Il nécessite un produit dont la composition – majoritairement constituée de sable – varie en fonction du support en place. Le top-dressing d’un terrain de sport est égalisé à l’aide d’un filet métallique qui aplanit les pelouses par suppression des microdéformations.

  • Verticutage

Le verticutage d’un terrain de sport consiste à découper verticalement le sol à l’aide d’une machine, sur une profondeur de 1 à 2 cm. Cela permet d’aérer le sol d’un gazon naturel en surface et d’enlever les herbes mortes.
 

Vous vous lancez dans l’entretien d’un terrain de sport, mais
êtes-vous à jour concernant l’usage des néonicotinoïdes ?

 
Comme quoi, il ne suffit pas d’avoir la main verte pour assurer l’entretien d’un terrain de sport, qu’il soit en gazon naturel ou synthétique. Si vous souhaitez connaître plus de termes spécifiques aux terrains de sport, rendez-vous sur le site très documenté de l’Unep, partenaire du salon Paysalia.
 

Crédit photo : Freepik / 4045

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *