L’Interprofession des professionnels du végétal VAL’HOR s’investit sur le salon Paysalia

VAL'HOR et ses entreprises du paysage s'investissent sur Paysalia

Depuis 2005, VAL’HOR fédère l’ensemble des acteurs de la filière du végétal, et rassemble aujourd’hui 53 000 entreprises. Son but ? Développer les marchés et pérenniser les entreprises du paysage avec une vision commune : le végétal est essentiel à la vie. Selon Benoît Ganem, son Président, être partenaire du salon Paysalia est ainsi une évidence.

Du Village Fleurs de France au Carré des Jardiniers, Paysalia est incontournable

 
Pour Benoît Ganem, Président de VAL’HOR, pas de doute : là où il est question de valorisation du végétal, l’Interprofession se doit d’être présente. Dans cette perspective, ce fédérateur de la première heure interviendra sur trois événements phares du salon, qui correspondent chacun à des engagements de fond de l’Interprofession :

  • VAL’HOR organise le Village des producteurs « Fleurs de France », qui valorise 37 entreprises locales qui se sont engagées dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale.
  • VAL’HOR interviendra également comme partenaire officiel du Carré des Jardiniers pour mettre en avant le savoir-faire des jardiniers paysagistes.
  • Elle valorisera également l’expertise végétale des 94 finalistes du Concours National de Reconnaissance des Végétaux.

Une occasion rare de servir l’ensemble des entreprises du végétal

 
Benoît Ganem explique que le coeur de la démarche interprofessionnelle de VAL’HOR doit servir le végétal et l’ensemble des acteurs de la filière, ainsi que leurs préoccupations : « Nous ne sommes pas partenaires de Paysalia parce que le salon concerne le paysage, mais parce que le végétal y est mis en avant, ainsi que ses producteurs et acteurs de la distribution. »

Si les différents métiers de la production, de la distribution, du commerce et de l’aménagement avancent ensemble, cela constitue un véritable terreau fertile pour tout le secteur. Regrouper, fédérer : des valeurs qui prennent sens pour VAL’HOR dont le leitmotiv est d’assurer l’avenir de la filière horticole. Car c’est seulement en impliquant toutes les familles professionnelles que l’on peut être en phase avec leurs préoccupations. Un avis partagé par Paysalia, qui explique le lien fort qui unit l’Interprofession et ses 10 fédérations membres.

La connaissance des plantes doit retrouver ses lettres de noblesse

 
Benoît Ganem insiste sur le fait que l’on prend aujourd’hui conscience de l’impact positif des fleurs et des plantes sur la santé : les bienfaits de la nature sont de plus en plus compris et plébiscités, y compris par les collectivités. Mais le travail du végétal ne peut s’improviser et nécessite une vraie communication autour de cette expertise : « Nous devons appuyer toutes les initiatives qui démontrent que s’occuper d’un produit vivant comme le végétal demande de vraies compétences. »

L’Interprofession s’engage ainsi sur des actions collectives pour que les savoir-faire des professionnels soient reconnus. Car ceux-ci œuvrent pour le bien-être de tous !

Une vraie stratégie de valorisation pour les entreprises du paysage

 
VAL’HOR s’implique aussi dans une démarche de qualité et d’éco-responsabilité avec l’association « Excellence végétale ». Le développement de « Fleurs de France », du « Label Rouge » ou encore de « Plante Bleue » crédibilise l’ensemble de la filière.

Les salons tels que Paysalia sont des tribunes privilégiées pour valoriser cette excellence et servir la cause de ce secteur. En effet, en aidant le développement du marché du végétal, les entreprises peuvent à leur tour se développer, et c’est l’ensemble de la filière qui récolte les fruits de ce travail !

À lire également : les chiffres clés 2017 des entreprises du paysage

En tant que porte-parole, la valorisation des professionnels du végétal et de leurs savoir-faire au travers des salons professionnels coule de source pour VAL’HOR. Paysalia sera donc un rendez-vous essentiel pour témoigner des avancées de la filière et permettre aux entreprises du végétal et du paysage de développer leur marché. Vous souhaitez participer à cet événement ?

 
Nous tenons à remercier Benoît Ganem, Président de VAL’HOR, pour son aimable participation.
 

Crédit photo : Designed by welcomia / Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *