Qui sont les finalistes du Carré des jardiniers 2017 ?

Les finalistes du carré des jardiniers 2017

Avis à toutes celles et ceux qui n’ont pu être présents au salon Jardins, Jardin 2017 à Paris : il est temps de vous dévoiler les noms et, surtout, les projets des 5 finalistes du Carré des jardiniers 2017. Que vous réservent-ils pour cette nouvelle édition placée sous le signe des bons soins du Docteur Jardin ?

Entrez dans le Carré des jardiniers

Tous les deux ans, le Carré des jardiniers récompense le meilleur concepteur et entrepreneur du paysage. Cet événement est l’occasion de lancer les dernières tendances, mais surtout de mettre en lumière la profession et ses valeurs, pour « donner de la reconnaissance à cette profession parfois oubliée » selon Louis Benech, parrain de l’édition 2017.

Le principe est simple : réaliser un jardin de 100 à 200 m2 en répondant à un thème imposé. Mais pour en arriver là, il faut savoir que nos jardiniers ont déjà fait un sacré bout de chemin. Sur une trentaine de candidats, 10 ont été présélectionnés et ont présenté leur projet devant les 16 membres du jury. Après délibération, seuls 5 finalistes ont été retenus pour le Carré des Jardiniers 2017.

Sur ces 5 finalistes, un seul recevra le titre de « Maître Jardinier ». Il gagnera un chèque de 15 000 € et aura la possibilité de s’exprimer sur un espace de 50 m2 lors de l’édition 2018 du salon Jardins, Jardin. Mais selon Sylvère Fournier, Maître Jardinier 2015, le gagnant portera surtout le titre et « les valeurs du métier, haut et loin ».

Au programme ? « Les bons soins du Docteur Jardin »

Cette année, le thème du bien-être et de la santé est à l’honneur avec « Les bons soins du Docteur Jardin ».

Il faut dire que les jardins font du bien. Pour 8 Français sur 10, habiter près d’un jardin est un critère essentiel dans le choix de leur habitation. Public ou privé, un jardin est souvent désigné comme étant le poumon d’une ville ou un havre de paix. Ce n’est pas un hasard si de nombreuses villes se mettent au vert

Selon Alain Calender, responsable de l’association « Jardin Art et Soin », le jardin est « un outil de bien-être pour toutes personnes », et surtout pour celles atteintes de maladie ou fragilisées. De plus en plus de jardins dits thérapeutiques s’installent alors dans les établissements de santé pour offrir, plus qu’un espace de bien-être, une nouvelle approche thérapeutique. Et c’est sur cette nouvelle approche que les candidats du Carré des jardiniers 2017 ont été appelés à s’exprimer.

Que vous réservent les 5 finalistes du Carré des jardiniers 2017 ?

 

  • Alban de la Tour : Liberté

L’objectif d’Alban de la Tour ? C’est pouvoir « faire voyager à travers une aventure sensorielle » pour que les patients oublient leur maladie et le milieu médical le temps d’une promenade dans son jardin.

  • Anne Cabrol : Les gens heureux

Anne Cabrol propose un jardin à visiter… pieds nus, afin que les visiteurs entrent en communion avec la nature pour mieux ressentir le bien-être. La créatrice du jardin thérapeutique de l’hôpital psychiatrique de Bourgoin souhaite ainsi créer un jardin harmonieux, paisible et accueillant.

  • Etienne Bourdon : Le jardin thérapeutique

Le projet d’Etienne Bourdon s’articule autour de 3 aspects : « créer, revisiter, élaborer ». Il veut montrer, à travers différents ateliers, que le jardin peut bel et bien s’inscrire dans une démarche thérapeutique pour accompagner, notamment, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

  • Mathias Bonnin : Pour tous

Pour Mathias Bonnin, le jardin est « un endroit unique apportant calme, sérénité et bien-être ». Son projet vise à procurer un bien-être total en titillant les 5 sens et en travaillant à la fois l’eau, le végétal et les minéraux.

  • Régine Bertrand : Étreinte végétale

Le projet de Régine Bertrand est d’allier rééducation et espace vert avec un parcours de santé. Son idée est de créer un jardin ouvert qui viendrait accueillir les personnes fragilisées comme elles le seraient dans les bras d’un être cher…

Ce qu’attendent les membres du jury…

Les finalistes seront évalués à la fois sur leur créativité, leur technique et les valeurs qu’ils incarnent. Mais, entre nous, chacun des 16 membres du jury en attend un peu plus…

Louis Benech, parrain de l’édition 2017, veut surtout voir « des gens passionnés par ce qu’ils font […], de l’authenticité et de la spontanéité ». Nicole Maïon, journaliste et autre membre du jury, attend des jardins qu’ils « émerveillent, qu’ils soient faciles à vivre et faciles d’entretien, et qu’ils soient sources d’inspiration ». Enfin, Alain Calender espère profiter d’une « véritable mixité », et voir « des jardiniers capables de garder un œil médical […] afin que le jardin puisse apporter un meilleur bonheur à tous. »

Cette année, les jardiniers devront donc répondre aux problématiques habituelles des jardins tout en gardant un œil particulièrement bienveillant sur leurs visiteurs…

Pour découvrir le vaste travail de nos 5 finalistes, nous vous donnons rendez-vous les 5, 6 et 7 décembre 2017 sur le Salon Paysalia. Le prix du Maître Jardinier sera décerné le 6 décembre, mais soyez-en sûrs : tous les jardins créés pour l’occasion méritent que l’on s’y perde quelques minutes !

Découvrez le programme complet de Paysalia 2017

 

Crédit photo : Paysalia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *