Charte de l’achat public local d’Auvergne Rhône-Alpes : quels enjeux pour les entrepreneurs du paysage ?

Charte de l'achat public local d’Auvergne Rhône-Alpes : quels enjeux pour les entrepreneurs du paysage ?

La nouvelle charte régionale de l’achat public local de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été signée le 15 février 2017. Elle concerne les partenaires publics et les acteurs des métiers horticoles et paysagers. S’inscrivant dans une démarche de développement durable, elle engage tous ses acteurs à promouvoir localement la production de végétaux et à soutenir le développement économique de cette filière.

Une approche collaborative en faveur de l’approvisionnement local

 
Collectivités et professionnels s’engagent ensemble pour atteindre les objectifs environnementaux et économiques de cette charte. Car dans un contexte concurrentiel international, il est important d’offrir aux entrepreneurs paysagers et horticoles un ancrage régional ! Inciter les collectivités à acheter localement, c’est promouvoir des végétaux qui s’adaptent mieux à nos sols et à nos conditions climatiques. L’enjeu est également de faire appel à du personnel local qualifié pour aménager et équiper les parcs et jardins au lieu de délocaliser. C’est ainsi que les emplois dans la filière seront maintenus dans la région.

Une adhésion libre et ouverte

 
Les collectivités signataires (l’AMF 69, l’AMRF, la Métropole de Lyon ainsi que le préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes) travailleront désormais en amont avec les entrepreneurs paysagers et horticoles qui ont signé cette charte (la FFP, l’Unep, la FNPHP, la Chambre régionale d’agriculture, et le CAUE).

Ces signataires ont rejoint librement la nouvelle charte régionale de l’achat public local. Les adhésions restent ouvertes à tous les acteurs désireux de mettre en œuvre cette politique de proximité.

L’ensemble de la filière s’engage à communiquer

 
Une connaissance plus fine de l’ensemble de la filière, mais aussi du cadre juridique, est indispensable pour pouvoir prioriser l’achat local. La simplification récente du code des marchés publics pour les marchés de moins de 25 000 € offre plus de marge de manoeuvre aux acteurs publics et facilite désormais l’accès des PME aux appels d’offre. Encore faut-il le savoir ! La communication sera donc au cœur de cette démarche. À ce titre, la charte sera représentée lors du congrès annuel Hortis (5-7 octobre 2017) et au salon Paysalia (5-7 décembre 2017). Une conférence de presse est prévue ainsi qu’un colloque sur l’achat local.

Une démarche initiée dès 2010

 
Dès 2010, les entrepreneurs du paysage et les horticulteurs eurent la volonté de créer une charte qui sera reconduite en 2012. Celle-ci visait déjà à promouvoir l’expertise des entreprises locales, la qualité des produits locaux, et à propager l’information auprès des collectivités.

La charte nouvellement signée insuffle une nouvelle dynamique. Elle engage tous les protagonistes à se consulter et à mieux identifier les besoins et les savoir-faire. L’adéquation entre les besoins des collectivités et les services proposés par les professionnels locaux en est la pierre angulaire.

Découvrez également Floriscope, l’application végétale qui pousse sur le web !

La nouvelle charte d’achat public local, signée par tous les acteurs de la filière, constitue un exemple pour l’économie de proximité. Elle commence déjà à faire des émules dans d’autres régions ! Si les enjeux sont majoritairement économiques, ils sont aussi environnementaux car la qualité de la vie de chaque habitant dépend de nos aménagements futurs. À découvrir lors de la prochaine édition de Paysalia !

Nous remercions Laëtitia DUMAS de l’Unep pour son aimable contribution afin de réaliser cet article.

Crédit photo : Pexels / Lum3n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *