Le matériel paysagiste innove pour le bien-être des professionnels

innovation matériel paysagiste

Troubles musculo-squelettiques, lombalgies, lésions ostéo-articulaires… Le secteur du paysagisme est loin d’être exempt des risques physiques. Pour secourir l’intégrité corporelle des paysagistes, de nombreuses innovations voient le jour pour réduire la pénibilité liée au travail en extérieur. Tour d’horizon du nouveau matériel paysagiste !

L’entretien de l’équipement paysagiste,
un autre allié dans la réduction de la pénibilité au travail

La prévention des risques professionnels, un vrai enjeu du paysagisme

Le secteur du paysage est un des plus touchés par les accidents du travail. Sur 100 000 professionnels du paysage, 25 seraient touchés par un accident mortel contre une moyenne de 4 toutes industries confondues, selon un rapport américain du Center for Disease Control and Prevention (1). Il faut dire que les risques sont multiples :

  • biologiques, lors d’une rencontre malencontreuse avec certains animaux, pollens et bactéries ;
  • chimiques, lors du contact avec des fumées, gaz d’échappement et produits phytosanitaires toxiques ;
  • et enfin physiques.

Si l’interdiction des produits phytosanitaires et le port d’un équipement adapté permettent de diminuer les deux premiers risques, qu’en est-il du dernier ? Le Center for Disease Control and Prevention indique par ailleurs que les accidents les plus fréquents sont dûs à l’utilisation de matériel, au transport et aux chûtes. Il est donc vital d’adapter le matériel paysagiste pour prévenir ces risques physiques.

Quelles innovations retrouve-t-on dans le matériel paysagiste ?

Des déplacements facilités

Le développement d’une offre de véhicules utilitaires électriques utilisables facilement en zone urbaine, comme le vélo Freegônes primé sur le salon Paysalia 2015, permet de transporter plus de matériel dans des zones peu accessibles en toute sécurité. Les brouettes électriques comme celles d’Etesia constituent également une bonne alternative.

Un poids allégé

Pour prévenir les maux de dos, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour alléger le poids porté en alliant matériaux léger et adaptation du matériel à la morphologie. Les batteries portatives, très en vogue, se font plus compactes comme celles de Pellenc, lauréat d’un Trophée Paysalia Innovations en 2017. Ripagreen propose également un désherbeur plus léger et ergonomique. Notons également la généralisation des tondeuses tractées.

Une mécanisation des gestes répétitifs

Une offre intéressante se crée pour contrer les troubles musculo-squelettiques et articulaires liés aux gestes répétitifs de manutention. Extramate a développé, par exemple, un chariot électrique qui dispose d’une fonction de chargement au sol et d’élévation de la charge pour éviter aux professionnels du paysage de se baisser trop souvent.

La réduction des vibrations

Lors d’activités telles que le débroussaillage ou la tonte, les vibrations prolongées vont provoquer divers traumatismes, se propageant du bras jusqu’au reste du corps. De plus en plus de fabricants, comme Bosch, avec sa gamme d’outils professionnels, misent sur les poignées et supports anti-vibratiles.

Une diminution des nuisances sonores

Pour éviter les traumatismes de l’oreille interne liés à une exposition prolongée au bruit, on constate que la plupart des fabricants développent des versions électriques du matériel auparavant thermique, comme Oregon qui propose une tronçonneuse à batterie.

Retrouvez toutes les innovations primées lors du salon Paysalia 2017 !

Si les innovations sont nombreuses, il y a encore beaucoup à faire pour protéger les professionnels du paysage des risques liés à leur métier. Certains pays se battent pour faire reconnaître ces risques professionnels, à l’image de la France dont un référentiel pénibilité est à l’étude.


(1) CDC : Landscaping Safety and Health

Icône : Icons8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *