4 applications possibles de la réalité virtuelle dans le paysagisme

Réalité virtuelle paysagisme

Si les logiciels de création 3D sont bien implantés dans le paysagisme, l’utilisation de la réalité virtuelle y reste encore balbutiante. Cependant, loin d’être cantonnée au jeu vidéo, on constate que cette innovation perce dans une multitude de secteurs. En s’inspirant des initiatives déjà existantes, Paysalia imagine ce que la réalité virtuelle pourrait apporter aux architectes paysagistes dans les années à venir…

Appuyer la vente d’un projet d’aménagement paysager

Certains logiciels de création 3D d’espaces verts embarquent d’ores et déjà une fonctionnalité de réalité virtuelle : il s’agit de permettre au maître d’ouvrage de s’immerger plus concrètement dans le projet avant la réalisation des travaux, le magazine Total Landscape Care mettant même en avant une véritable « connexion émotionnelle » (1). Si cet aspect reste avant tout un « plus » pour permettre à l’architecte paysagiste de rassurer et conclure une vente, il est possible que la réalité virtuelle devienne la norme dans quelques années et soit, par exemple, une condition d’admission d’une candidature lors d’un appel à projet public ou privé.

Découvrez les alternatives à AutoCAD pour concevoir un aménagement paysager en 3D

Connecter grand public et paysage

Paradoxalement, la réalité virtuelle et sa petite soeur la réalité augmentée (cette superposition de données virtuelles sur le réel) pourraient bien apprendre au grand public à mieux se connecter avec ce qui l’entoure, la transmission d’informations étant facilitée. C’est pourquoi certaines collectivités, comme Lyon, se servent de cette technologie pour communiquer auprès de leurs administrés sur un projet de réaménagement urbain (2). L’Université d’Exeter (Angleterre) a quant à elle développé une application permettant de redécouvrir la biodiversité des espaces verts de son campus (3).

Créer le jardin thérapeutique virtuel du futur

Le jardin thérapeutique, thème du concours Carré des jardiniers 2017, pourrait-il s’ouvrir à tous, y compris les personnes alitées qui ne peuvent sortir de leur chambre ? L’utilisation de la réalité virtuelle à but thérapeutique n’est plus un mythe : de nombreux médecins ont détourné cette innovation pour traiter les phobies, soulager la douleur, et même soigner le stress post-traumatique. La création d’espaces verts thérapeutiques virtuels, dans une optique de bien-être, n’est donc que dans la continuité logique des nouveaux outils qui se développent pour soutenir les personnes souffrantes.

Recréer des environnement détruits

Qui n’a jamais rêvé de se balader dans les mythiques jardins suspendus de Babylone ? Si la réalité virtuelle a un avantage, c’est bien celui de pouvoir faire renaître de leurs cendres des endroits aujourd’hui disparus, dans un souci de mémoire collective. Certains projets vont déjà dans ce sens, mais sont surtout centrés sur la mise en avant de bâtiments, comme l’a fait l’abbaye de Cluny (4). Les architectes paysagistes de demain pourraient-ils mettre leur savoir-faire au profit de reconstructions d’environnements entiers ? À vous de nous le dire !

6 startups à suivre pour construire la ville verte de demain

Avant que les architectes paysagistes ne puissent s’emparer véritablement de la réalité virtuelle pour concevoir des espaces verts, il reste néanmoins des frontières à repousser : le matériel requis reste coûteux et techniquement difficile à mettre en place. Mais après tout, qui se serait douté il y a quelques décennies que l’on pourrait piloter l’irrigation d’un espace vert avec un smartphone ? Il y a fort à parier que cette innovation fera bientôt partie intégrante du paysage !


(1) Total Landscape Care : Virtual reality wields untapped landscaping potential
(2) La Croix-Roussienne : On a testé pour vous : Le Clos Jouve de 2020
(3) Exeter : Augmented Reality: A different view of learning
(4) Franceinfo : Cluny reprend vie grâce à la 3D et à la réalité augmentée

Crédit photo : © somemeans/ stock.adobe.com
Icônes : Icons8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *